PRESSE Le Monde 1er avril 2014

Hélène Langevin-Joliot : « A 6 ans, je parlais de particules » Dans la famille d'Hélène Langevin-Joliot, on est physicienne de mère en fille et en petite-fille. Et l'arbre généalogique croule sous les Prix Nobel. Ses grands-parents, Marie et Pierre Curie, ont reçu celui de physique en 1903, pour la découverte de la radioactivité. Puis à nouveau sa grand-mère, seule cette fois, celui de chimie en 1911, pour avoir identifié deux nouveaux éléments: le radium et le polonium. Enfin, le prix a récompensé en 1935 les travaux de ses parents, Frédéric et Irène Jolio-Curie, sur la radioactivité artificielle.

Lien externe

ACTUALITÉS

JOURNÉE DE L'EUROPE 2024

La nature a-t-elle aussi des droits ?

La Ville de Neuchâtel, la Maison de l'Europe transjurassienne, l'association Génie-Citoyen, l'Université de Neuchâtel et tous leurs partenaires vous

RUBRIQUE LITTÉRAIRE

50 personnalités sensationnelles venues vivre en Suisse

RTS DÉCOUVERTE

Les abeilles

Point de Vue

Lutter contre le réchauffement climatique

Un rayon de soleil qui se réjouit de rebondir sur la glace du Grand Nord comme il en a l’habitude, sauf que, cette fois, il est happé par l’océan Arctique et ne parvient plus à retraverser l’atmosp

AVEC LE SOUTIEN
PARTENAIRES